5 choses à savoir sur les produits cosmétiques bio

produits cosmétiques

Vous êtes à la recherche de produits cosmétiques sains ? Et si vous jetiez un œil du côté des gammes “bio” ? Depuis ces dernières années, elles ne cessent de conquérir des parts de marché. Qu’est-ce qui explique un tel succès ? Quelles sont les choses importantes à connaître au sujet de ces produits ? Vous le saurez en vous plongeant dans la lecture du texte ci-dessous !

1. Des produits durement contrôlés

Vous auriez tort de croire que tous les fabricants ont le droit d’utiliser l’appellation “bio” pour leurs produits de beauté. Il est en effet nécessaire de satisfaire à une législation rigoureuse et à un cahier des charges strict. Seules de telles vérifications permettent d’écarter des produits potentiellement douteux. Avant leurs mises en application, il était tout à fait possible de trouver en magasin bio, des produits “hybrides” (formule d’origine, à laquelle des composants biologiques ont été ajoutés). Montrez-vous particulièrement prudent lorsque vous faites vos achats sur Internet. Ne faites confiance qu’à des vendeurs certifiés et ayant pignon sur rue afin de limiter les risques d’arnaque. Au moindre doute, ne confirmez pas la transaction et préférez vous rendre sur une autre boutique bio en ligne !

2. Ils n’ont rien à envier aux cosmétiques traditionnels

Certains détracteurs des cosmétiques bio avancent l’argument que de tels produits seraient moins efficaces que ceux appartenant aux gammes plus traditionnelles. Il s’agit en réalité d’un véritable mensonge. Pour vous en convaincre, il suffit de se référer à la liste des éléments composant le produit. On trouve, en moyenne, 30 à 40 % de principes actifs dans les gammes biologiques contre à peine 15 % dans les produits conventionnels. Les fabricants de cosmétiques naturels ont de plus fortement travaillé leurs produits. Ils ne ressemblent plus désormais aux premières versions mises sur le marché.

Souvenez-vous, il n’était pas rare, voici quelques années encore, de trouver des textures inadaptées, car trop épaisses et donc difficiles à appliquer, ou présentant des odeurs peu agréables. Vous aimeriez expérimenter par vous-même les produits de beauté bio et autres cosmétiques naturels ? Vous souhaitez bénéficier de conseils personnalisés et de tarifs attractifs ? Rendez-vous alors sans plus attendre sur le site lavieclaire.com !

3. Aucune expérimentation animale !

Comme vous le savez peut-être déjà, la législation européenne interdit la pratique de tests cosmétiques sur les animaux. Cependant, celle-ci n’est pas suffisante. Rien n’empêche en effet un industriel de se fournir en dehors du continent européen. Et vous n’aurez alors pas la moindre assurance qu’aucune expérimentation animale n’ait été réalisée… L’appellation “cosmétiques bio” va plus loin que la loi en vigueur. Il est très clairement stipulé dans le cahier des charges qu’aucun ingrédient ne doit avoir fait l’objet d’un test sur les animaux.

4. Ils sont souvent plus chers

Il ne faut pas se mentir ! Vous devez prendre conscience qu’un certain budget est nécessaire pour acheter uniquement des produits de beauté bio. Cependant, s’agit-il véritablement de deux produits similaires ? Peut-on uniquement les comparer sur la base de leur seul prix de vente ? Vous avez ainsi appris, au fil de ce texte, que les gammes bio contiennent bien plus de principes actifs que les gammes traditionnelles. Vous avez dans le même temps la certitude qu’aucun ingrédient n’ait été testé sur un animal. Enfin, il semble finalement assez logique que les matières naturelles, souvent plus rares et plus difficiles à extraire, coûtent plus cher que les composés chimiques industriels.

5. Ils sont labellisés

Quels que soient les produits, les consommateurs semblent faire confiance à la présence d’un label. C’est, pour eux, un gage de qualité fort et une assurance sur la provenance et l’origine des composants ou ingrédients. Bien entendu, les produits de beauté bio n’échappent pas à un tel phénomène ! Plusieurs labels ont été lancé pour répondre à ce besoin. Chacun d’entre eux possède ses propres spécificités et exigences. Parmi les plus présents sur les territoires français et européens, on retrouve notamment :

  • Ecocert : c’est un organisme certificateur français autorisé à délivrer un label de qualité pour les gammes biologiques. Son logo figure sur l’emballage des produits certifiés.
  • Cosmebio : il s’agit précisément d’une association professionnelle française spécialisée dans la cosmétique bio regroupant près de quatre cents adhérents ayant accepté une charte commune.
  • Natrue : fondée en 2007, cette association belge a pour but de promouvoir à l’international les produits cosmétiques naturels et biologiques.
  • Slow Cosmétique : seul ce label intègre la dimension tarifaire dans son cahier des charges.
  • BDIH : Forte de 450 membres, cette association allemande couvre une grande partie de l’Europe de l’Est.