Les erreurs à éviter dans l’usage des huiles essentielles

Le stress, le manque de sommeil ou encore pire les maladies graves font aujourd’hui partie du quotidien des gens. La vie est si routinière que les gens oublient de vivre pour de vrai. Afin d’apaiser les tensions relatives à cette vie routinière, beaucoup ont décidé de suivre des traitements, des thérapies, ou de faire de la méditation. Mais récemment, la plupart des gens ont opté pour des thérapies naturelles, car les thérapies proposées par la médecine moderne leur semblent trop lourdes et peu efficaces comparées à celles qui sont naturelles.

La naturopathie

La naturopathie est une médecine non conventionnelle ou holistique qui consiste à équilibrer le fonctionnement de l’organisme par des moyens naturels, tels que le régime alimentaire, l’aromathérapie, l’hygiène de vie, des techniques manuelles et les exercices physiques. Selon des experts dans le domaine, l’aromathérapie est très pratique et très efficace. L’aromathérapie est une thérapie d’ordre naturel par des huiles essentielles, dans un but préventif, curatif et de mieux-être. Les huiles essentielles, quant à elles, sont des substances odorantes volatiles produites par certaines plantes et pouvant être extraites sous forme de liquide. En fait, selon les dernières analyses, 4000 des espèces végétales produiraient des essences aromatiques qu’on peut extraire.

Utilisations

Les huiles essentielles ont chacune leurs propriétés. Certaines sont antiseptiques, c’est-à dire qu’elles contiennent des substances stoppant le développement de bactéries. Il y a, par exemple, l’huile essentielle de bergamote, de bois de rose ou de myrrhe. D’autres huiles essentielles sont antibactériennes, donc elles combattent les bactéries qui veulent entrer dans l’organisme. On a l’huile essentielle de coriandre, d’eucalyptus globulus ou de lemongrass. D’autres huiles sont apaisantes, donc réduisent le stress et l’anxiété. On peut, par exemple, utiliser l’huile essentielle de carvi, de poivre noir ou de ravintsara. Il y a aussi des huiles analgésiques ou antidouleur, comme l’huile essentielle de persil plat. Les huiles essentielles peuvent être utilisées de diverses manières, selon le besoin : par application locale, diffusion, olfaction, inhalation, bain, massage, shampoing, friction, bain de pieds, voie interne, bain de bouche, ou gargarisme.

Précautions

Tout d’abord, il est à remarquer que l’aromathérapie ne peut jamais remplacer l’avis d’un médecin ou d’un professionnel. En cas de malaise et de maladie, il est toujours recommandé de voir un médecin pour une évaluation adéquate de votre état de santé. Il est aussi à noter que les huiles essentielles sont très concentrées en éléments chimiques actifs et donc le mauvais usage ou le mauvais dosage pourraient présenter certains dangers. Il faut alors faire très attention, surtout avec les enfants et les personnes fragiles comme les femmes enceintes, les personnes âgées, les asthmatiques, etc. Il est primordial de toujours être accompagné par un professionnel de santé. En usage externe, les huiles essentielles doivent être toujours diluées dans de l’huile végétale afin d’éviter toute irritation ou l’apparition d’allergies. En usage interne, il est bon de savoir que certaines huiles ne doivent jamais être absorbées à forte dose ou pendant une longue période, car elles contiennent du poison. A part cela, certaines huiles ne doivent pas être diffusées car elles pourraient irriter les muqueuses respiratoires. Et enfin, pour un usage important et répété, certaines huiles peuvent être hépatotoxiques ou neurotoxiques, et donc peuvent déclencher des crises épileptiques. Pour l’usage d’huiles essentielles, il est indispensable de consulter un aromathérapeute et de bien suivre ses recommandations.